Rodolphe Gauthier 5

Lithiques (suite)

Notte, labirinto sorteggiato 
(Amelia Rosselli)


solstice énigmatique

longtemps j'ai voulu te vivre

au bord des pierres du lit
la plus longue des nuits

l'amour de juin et de jeune fille
mon survenir

*

de tous les soleils
au retour interdit

jaillit l'aubade
boréale – vagin visage

*

solstice insomniaque d'
acides et d'alcool

des âges

ma jouvence a brûlé
aux regards orages des
beautés de traverse

*

solstices au hasard
ramdam muet

des vol
tiges d'apex
haut mur-
murées

sextan des peaux l'
odeur du brû
lé ou de la brume

le rhum tropical
l'amour noir

*

liste des solstices 

des soirées d'ex
tase ou d'échec

nuits d'un autre
rythme nos ventres
bruissent

bruisse le lit
et l'antan

*

la permission du
nadir
du rien dire
dur
able irascible 

chute

la carence s'ou
vre en gou
ffre

*

décret du soleil
ut tu
sécrètes

sueurs de fruit
à la lèvre
sèche

levée ou entr'
ouverte

conque du
sourire secret

*

tu t'arrêtes au soleil
l'encre bleue
et ta voix d'ombre

oui
soleil sol
itude en sus
pens tu

penches
vertige de
poix ton iris
noire

*

nadir absence
le silex des rejets
incohérents

jadis nadir
coule
d'encre

dans nos fosses

*

solution acide

l'astuce des astres

se révulsent révolutionnent
sans conscience sans
sens
sans 
sang







Poète, sérigraphe, traducteur, Rodolphe Gauthier fait des livres-objets, de la micro-édition, des chapbooks… Il a co-dirigé un numéro consacré à la poésie minimaliste pour une revue multilingue (Scree). Après une année passée sur un bateau au sein du collectif londonien The Minesweeper Collective, il vit actuellement à Trieste pour se concentrer sur une écriture plus personnelle. Son site : www.rodolphe-gauthier.com "

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire